Un tout nouveau musée à Marrakech : le musée Mouassine

Marrakech compte un tout nouveau musée depuis quelques mois : le Musée de Mouassine.

Mouassine est un quartier de Marrakech aménagé à l’époque des Saadiens, à l’intérieur duquel s’imbriquent une mosquée – actuellement en restauration – une célèbre fontaine, un hammam, un bassin à ablutions, une madrasa, ainsi bien évidemment que cette fameuse douaria qui a été réhabilitée et transformé en musée Mouassine. L’ensemble de ce complexe fait ou semble devoir faire à terme l’objet d’une restauration complète, ce qui permettra sans doute d’offrir aux regards des visiteurs de nouvelles richesses architecturales.

Pour trouver le musée, c’est simple : il se trouve au fond d’une ruelle dont l’entrée figure à droite de la fontaine. Le bâtiment est une riche demeure des XVIIème et XVIIIème siècles. Son entrée – une double porte – attire d’emblée le regard et suscite la curiosité. En effet, alors que par la porte de droite, on suit un couloir qui mène droit au patio, par la porte de gauche, on tombe sur un escalier qui conduit à l’appartement de réception – ou « Douaria » – puisque en effet ce terme désigne particulièrement ce type d’espace architectural. Le terme est de la même famille que le mot « Dar » (« maison », pluriel « Diour »).

La visite commence par le patio, restauré de manière extrêmement élégante et dont les murs se couvrent d’un enduit très doux aux teintes d’ocre. Les parties hautes sont ornées d’une corniche soulignée de lignes bleu tendre, et son centre est creusé d’un bassin aujourd’hui planté de végétaux. Les stucs et les portes peintes sont splendides.

On prend ensuite un escalier direction la terrasse d’où s’ouvre une vue à 360° sur Marrakech.

Après être redescendu, on pénètre dans la « Douiria » proprement dite ou appartement de réception : deux alcôves (« bahou ») se font face et d’autres chambres s’ouvrent sur l’espace central surmonté d’une spectaculaire coupole de bois sculpté et peint. Les chambres sont elles aussi décorées avec un luxe de raffinements et présentent des plafonds en panier ou plats, en plâtre ou en bois, peints de motifs géométriques ou végétaux.

La restauration a été conduite de manière impeccable et un parcours muséographique, apportant de solides connaissances sur l’architecture, sa réhabilitation, son utilisation, sa décoration… et supervisée par Xavier Salmon, conservateur au Louvre, permet d’éclairer le visiteur. Un film retrace les différentes étapes de la restauration :

Le Musée accueille par ailleurs plusieurs expositions : au premier étage, une chambre est aménagée grâce à des objets traditionnels, et dans une autre, on découvre une série de gravures originales d’après le voyage au Maroc de Delacroix. Mais l’établissement développe aussi une politique d’expositions temporaires.

Celle que j’ai vue (« Gnawa : sept couleurs ») est dédiée à Jean-Luc Manaud, photographe récemment disparu, qui a documenté de nombreux moussems gnaouas et aïssaouas, par exemple à Moulay Brahim et Tameslouht : dans ces derniers, les cérémonies, imprégnées d’animisme, impliquent des initiés jouant le rôle de démons blancs et noirs et donnent lieu à des rituels inattendus comme des épreuves du feu ou des sacrifices (cf la photo hallucinante d’un sacrifice de chamelle à Moulay Brahim). Cette exposition de photos ménage aussi une place de choix à une autre ethnographe et anthropologue, Viviane Pâques, initiée elle-même lors de certains rituels et dont les travaux sont consacrés à ce sujet.

Une prochaine exposition, dont le vernissage est prévue pour 23 décembre, porte justement sur l’architecture des Saadiens (1549-1660) dont le complexe de Mouassine est un exemple et s’annonce enthousiasmante.

Les initiateurs de ce musée sont des passionnés. Ils sont également à l’origine de La Maison de la Photographie de Marrakech et de l’Ecomusée berbère de Tafza. On ressent un plaisir indicible à voir, grâce à eux, le patrimoine marocain mis en valeur de cette façon.

Publicités

Faites-nous partager votre vision du Maroc !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s