Un thé au café maure des Mérinides

Posted on 5 décembre 2014

0


Actuellement et jusqu’au 15 décembre 2014 est présentée à la galerie Kacimi de Fès, dans le cadre des 8èmes rencontres internationales de la photo, une exposition de très grande qualité présentant des clichés de paysages et de monuments marocains datant des années 50.

Maroc années 50

Parmi ceux-ci figure une photo de Jacques Belin, photographe de la Résidence, intitulée « Vue du café maure, Fès ».

Café maure mérinides jean belin

Quand je l’ai découverte, elle m’a tout de suite rappelé une autre photo que j’avais publiée sur ce blog en 2008 dans un post titré « Ces photos ont 57 ans ! ». C’était une photo dont j’avais fait l’acquisition sur ebay et où l’on voit un groupe de voyageurs en train de poser sur la terrasse du café.

Fez groupe pris au Café Maure 29-4-51

Et ça m’a donné l’envie d’en savoir plus sur ce fameux « café maure » de Fès.

Il s’agit du « café maure des mérinides », qui devait occuper, peu ou prou, l’espace qu’occupe aujourd’hui l’hôtel des Mérinides.

Sur un forum du site de l’Adafès, on peut lire qu’il a été ouvert en 1932 ou 1933, et l’on voit sur la même page une photo de 1930 montrant la colline encore vierge de bâtiments :

http://adafes.com/forum_adafes/read.php?4,3034,page=2

Voici également une publicité qui le présente au plus grand nombre : elle est parue dans un guide du Maroc datant de 1935.

03-gui1140-gui14Pub café maure

Cette publicité est illustrée par la photo de la terrasse du café où sont assis, à droite et à gauche, deux hommes en djellaba. Elle donne aussi le nom du propriétaire, Tayeb Bouayad.

J’ai retrouvé cette photo sur google images :

Photo pub café maure

Ce n’est pas la seule photo du café maure que l’on peut glaner sur internet. Il s’agissait d’un lieu très touristique. Il figure sur de nombreuses cartes postales. L’étape qu’on y faisait couronnait peut-être le tour des remparts de Fès qui constituait alors une attraction touristique très goûtée, comme on peut le lire dans l’ouvrage de Charlotte Jelidi , Fès, la fabrication d’une ville nouvelle, (1912-1956), Lyon, ENS Editions, 2012 :

« Le tour de Fès » est l’une des attractions phares de la ville vantée par les guides et brochures touristiques. « Promenade admirable », elle devient l’excursion obligée des voyageurs désireux de découvrir la ville ancienne. » (VII. Médina : patrimoine et urbanisme, un mariage de raison, p. 195-227).

La terrasse du café est d’ailleurs agrémentée d’une table d’orientation, ce que montrent les deux photos suivantes :

Café maure table orientation

Café Maure Table orientation 2

La vue sur la médina et les tombeaux des Mérinides (cf la carte ci-dessus) y est sans égale :

Café maure vue

Café maure vue 1

Café maure vue 2

Café maure vue 4

Le décor et le mobilier y sont caractéristiques, de la tonnelle aux petites tables et petits tabourets de bois, en passant par les treillis dressés pour dispenser une ombre légère.

Café maure tonnelle

Café maure ameublement 1

Ils rappellent tout à fait le café maure de la kasbah des Oudaïas à Rabat (les jardins des Oudaïas datent de 1920).

Café maure Oudaïas

L’appellation de « café maure » est d’ailleurs intéressante. Elle correspond bien à l’époque du Protectorat pendant laquelle ce bâtiment a vu le jour. Le café n’est « maure » que pour les colons en quête d’exotisme. Il devient un lieu orientaliste, sur lequel les colons projettent leur idée de « l’étranger ».

Aujourd’hui, c’est l’hôtel des Mérinides qui s’élève à sa place, et ce depuis les années 70 :

Hôtel Les Mérinides

Aujourd’hui certains architectes imaginent même comment on pourrait l’agrandir (Proposition des architectes Mustapha Alaoui, Majd Berrada et Yachar Bouhaya pour la construction d’une nouvelle extension de l’hôtel les Mérinides à Fes) :

Extension hôtel mérinides

Une longue histoire donc.

 

 

Advertisements
Posted in: Histoire