Nicolas Mésaritès : deux manuscrits de la bibliothèque ambrosienne de Milan

Posted on 20 octobre 2013

0


Nous n’avons sur l’auteur Mésaritès aucune notice qui puisse nous renseigner sur lui. Tout ce que nous savons de lui, nous l’apprenons à travers ses œuvres, conservées dans deux manuscrits de la bibliothèque ambrosienne de Milan, le Cod. Ambros. F96 sup.[i], découvert en 1898 par August Heisenberg, et le Cod. Ambros. F93 sup.[ii], découvert par Martini et Bassi quelques années plus tard.

Le Cod. Ambros. F96 sup. est un manuscrit de 194 folia, même si la foliation moderne ne compte que 193 feuilles (figurent à l’intérieur une page 102 et une autre 102a). Le plat de bois et la reliure sont en mauvais état ; celle-ci est défectueuse. Le manuscrit a souffert de l’humidité. Les dimensions des feuilles de papier sont de 0,26 m de hauteur et de 0,17 m de largeur. La justification présente 0,22/0,23 m de hauteur et 0,13 m de largeur. Le nombre de lignes varie, tout comme la taille de l’écriture : pourtant le travail est dû à une seule main. L’encre est brune. Quand l’écriture est assez grosse, elle est contournée, surchargée et baroque. Lorsqu’elle est assez petite, elle est semblable à celle du célèbre Cod. Laur. conv. soppr. 627. Il date de la fin du 13e siècle. Les signatures grecques débutent au folio 35 (de kappa’ à lambdaêta’) . Le dernier quaternion lambdathêta’ contient seulement 6 folia et est incomplet.

La bibliothèque ambrosienne possède un second manuscrit regroupant des œuvres de Mésaritès : le Cod. Ambros. F93 sup.. Martini et Bassi, leurs inventeurs, font remarquer qu’il s’agit sans doute de l’autre partie ou d’une partie de l’autre manuscrit.

Vous trouverez dans le document PDF suivant la description folio par folio de ces deux manuscrits :

Description des deux manuscrits de la bibilothèque ambrosienne de Milan, à partir des ouvrages d’August Heisenberg

Biblioteca_Ambrosiana_2010

[i] Heisenberg, Analecta, Mitteilungen aus italienischen Handschriften byzantinischer Chonographen, Münich, 1901, p. 19-39 ; E. Martini et D. Bassi, Un codice di Niccolò Mesarita. Estratto dal Rendiconto dell’Accad. di archeol., lett. E belle arti di Napoli, anno 1903, p. 1-14

[ii] E. Martini et D. Bassi, Un codice di Niccolò Mesarita. Estratto dal Rendiconto dell’Accad. di archeol., lett. E belle arti di Napoli, anno 1903, p. 1-14 ; Heisenberg, Die Palastrevolution des Johannes Komnenos, Würzburg, 1907, p. 6-13

 

 

Publicités