Tiznit : Portes du sud

Tiznit m’a davantage plu que Taroudannt. C’est un carrefour qui relie Agadir avec le Tizi n’Test, Guelmim avec Tafraoute. Elle est ceinte de jolies murailles claires qui semblent toutes neuves. Dès que j’ai commencé à m’y promener – c’était en soirée –  sans but particulier, la ville m’a séduit. J’en retiens une poignée d’images, comme des étals de fruits explosant de couleurs, leurs tentures protectrices, l’ancien souk, style 1900 marocain avec de fines colonnades, la grande mosquée et de son minaret hérissé de branches noueuses, censées faciliter d’éventuelles réparations, l’ombre affûtée d’un palmier se découpant sur le rempart enflammé par la lumière du soir…

sudmarocnoel2007ter-047-1.jpg

sudmarocnoel2007ter-047-2.jpg

sudmarocnoel2007ter-047-6.jpg

sudmarocnoel2007ter-047-7.jpg

sudmarocnoel2007ter-047-9.jpg

sudmarocnoel2007ter-047-10.jpg

Et surtout j’ai le souvenir d’une très authentique et très riche série de portes de maison : encadrements de pierre blonde, pilastres et corniche blanchies ou bleutées, étoiles et rosettes dans les écoinçons, portes en bois peint de bleu roi, de rose corail, de jaune ocré, de vert amande, portes de métal coloré, serrures centenaires et robustes heurtoirs de bronze, la ville recèle un véritable et précieux patrimoine dans ce domaine. Tiznit est peut-être un conservatoire des portes du sud marocain.

sudmarocnoel2007ter-041.jpg

sudmarocnoel2007ter-050.jpg

sudmarocnoel2007ter-057.jpg

sudmarocnoel2007ter-066.jpg

sudmarocnoel2007ter-067.jpg

J’ai remarqué notamment, au milieu de ce trésor, un groupe de portes qui se démarquent des autres : elles sont abritées par un porche qui se compose d’un auvent et, de l’un des deux côtés de la porte, d’un jambage massif qui en s’agglomérant à l’auvent prend les airs d’un solide contrefort de cathédrale ; le plus souvent, la porte en question se blottit contre un pan de mur en retour qui se substitue au deuxième piédroit, de telle sorte que le porche semble asymétrique.

 sudmarocnoel2007ter-047-3.jpg

sudmarocnoel2007ter-047-4.jpg

sudmarocnoel2007ter-047-5.jpg

Les portes elles-mêmes sont très anciennes. Parfois, moins souvent, ces porches les encadrent de manière symétrique.

sudmarocnoel2007ter-047-13.jpg

sudmarocnoel2007ter-047-8.jpg

Le bois parle, le métal raconte, les surfaces disent leur âge et leurs années.

sudmarocnoel2007ter-047-12.jpg

Voyez cette façade coupée en deux, dont la première moitié absorbe la lumière comme une éponge et l’autre se cache dans le repli d’une ombre.

sudmarocnoel2007ter-047-11.jpg

Vous aimez les portes du sud marocain ? Salima Naji est l’auteure d’un livre qui vous en fait découvrir les différentes facettes. Architecte DPLG, elle milite pour la préservation de tous les patrimoines du sud marocain. Elle a par exemple beaucoup étudié les greniers collectifs de l’anti-atlas et a publié une monographie à leur sujet. Pour sensibiliser le maximum de personnes à la valeur de ces patrimoines, elle partage ses expériences grâce à un blog que j’ai moi-même visité :

Elle a eu la très bonne idée de mettre en exergue de son blog cette magnifique citation de Jean Genet qui réchauffe le cœur de tous les amoureux du patrimoine : « L’agonie de certains monuments est plus significative encore que leur heure de gloire. Ils fulgurent avant de s’éteindre. », issue peut-être du Journal du voleur.

Publicités

Une réflexion sur “Tiznit : Portes du sud

Faites-nous partager votre vision du Maroc !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s