Sidi Abderrahmane : un Mont Saint Michel sur la corniche de Casabalanca

Posted on 26 août 2007


En mai, alors que je recevais la visite d’amis, nous avons passé une journée à Casablanca. Je les ai conduits à un endroit où je n’avais jamais mis les pieds mais à la connaissance duquel l’article qui lui était consacré dans mon guide touristique me portait irrésistiblement : il s’agissait de Sidi Abderrahmane, à l’extrémité sud de la corniche de Casablanca, un rocher surmonté d’un marabout et supportant également quelques maisons.

 

casablanca20052007-060-6.jpg

 

C’est un petit Mont Saint Michel (à condition que les travaux qui concernent ce dernier lui rendent son statut d’île), puisque suivant la marée, le rocher est accessible, ou non, à pied. S’il ne l’est pas, de grosses bouées gonflables noires sont un bon moyen pour y accoster.

 

casablanca20052007-060-2.jpg

 

J’avoue avoir passé à cet endroit un vrai bon moment de vacances d’été avant l’heure (eh oui, à l’époque elles n’étaient même pas encore commencées ; aujourd’hui, elles sont presque finies).

De la plage on apercevait le phare et le minaret de la mosquée d’Hassan II.

 

casablanca20052007-060-3.jpg

 

J’aimais voir les parasols et les dames casablancaises assises en dessous qui me rappelaient certaines toiles d’Eugène Boudin décrivant les plages de la côte fleurie (qui n’est d’ailleurs pas si loin du Mont Saint Michel). Je croyais déceler dans ce bout de côte un petit air de plage normande.

 

casablanca20052007-060-4.jpg

 

Les enfants qui barbotaient, les pêcheurs qui titillaient le merlu complétaient admirablement le tableau.

 

casablanca20052007-060-1.jpg

 

C’était parfaitement délicieux (à prononcer sur un ton « 16 ième arrondissement de Paris »). Tout était réuni : l’air marin, la foule animée, l’efflorescence argentée de l’onde, une glace « Titan » dans la main…

Car il manquait un détail : la glace. « Titan », c’est une marque qu’on trouve au Maroc, un succédané en quelque sorte du « Magnum ». Je me suis donc approché d’un kiosque et ai fait l’acquisition, non pas d’un « Magnum », comme j’aurais pu le faire au Mont Saint Michel ou partout ailleurs en Europe, mais d’une glace « Titan ». C’est tout de suite plus classe, n’est-ce pas ? C’est ce genre de détails qui vous fait apprécier le décalage que présente la situation : je ne me promenais pas sur la corniche avec un vulgaire « Magnum » au bout de la langue mais je dégustais une glace « Titan » marocaine.

 

casablanca20052007-060-5.jpg

 

Nous avons pris le chemin du retour en suivant la promenade le long de la route côtière. Nous avons croisé un cheval qui n’était pas sans évoquer les poneys de Polly Pocket (je ne sais pas ce que j’ai aujourd’hui avec les marques, sus aux marques !). Puis nous avons hélé un taxi qui nous a emmenés dans le centre ville.

casablanca20052007-060-7.jpg

Advertisements
Posted in: Excursions